Archives par mot-clé : Sciences sociales

L’expérience concentrationnaire et après ? 18 mai 2018

14h -18h

EHESS, 105 boulevard Raspail,  Paris

Salle 8

Bieke Van Camp, « Dire et redire les camps : le témoin et son corpus, ou comment traiter les récits multiples de déportés ?

Antoine Burgard. «Quels usages du dossier individuel en histoire ? Trajectoires sociales, pratiques administratives et résistances : l’exemple des dossiers de demande de visa de jeunes survivants de la Shoah ».

Discussion collective animée par Nicolas Mariot

Étudier les violences de masse en sciences sociales

Mercredi de 15 h à 17 h (salle des artistes, 96 bd Raspail 75006 Paris), du 10 janvier 2018 au 11 avril 2018. Cf. calendrier des séances plus bas

Le séminaire a pour objet la présentation et la discussion de quelques-unes des règles que les sciences sociales peuvent se donner pour étudier les violences de masse en situation de conflit armé, de guerre civile ou de génocide. Il obéit à un principe général très simple : les violences de masse doivent être analysées avec les outils et les méthodes ordinaires des sciences sociales. Il se présente sous la forme d’un guide ordonné suivant une liste de onze « principes de recherche » dont le caractère rigide et fermé est fait pour être discuté et remis en cause.

Chaque séance articulera un problème épistémologique et un ou plusieurs cas tirés d’enquêtes empiriques menées au long du XXe siècle, principalement à propos des deux guerres mondiales, de la Shoah et du génocide des Tutsi au Rwanda. Il ne s’agira pas de proposer des états des lieux bibliographiques, mais de présenter et de discuter la position de quelques problèmes saillants en matière d’études des comportements violents et les difficultés d’interprétation auxquelles ils donnent lieu.

En fonction des demandes et des besoins, la deuxième heure pourra être consacrée à la présentation et à la discussion collective de travaux de recherche en cours.

https://enseignements-2017.ehess.fr/2017/ue/2300//

 

Parution : La Grande Guerre des sciences sociales

Et voici un exemple de lecture sociale de la Grande Guerre. Entreprise initiée par Frédéric Rousseau et à laquelle deux d’entre nous ont pris part :

« 14-18, retrouver les sociétés en guerre. À rebours d’une histoire «culturaliste» souvent trop oublieuse du politique et du social, La Grande Guerre des sciences sociales expose et propose aux chercheurs et au grand public un certain nombre de pistes, de questionnements et de concepts largement inspirés des sciences sociales pour penser à nouveaux frais l’histoire de la Grande Guerre. Continuer la lecture de Parution : La Grande Guerre des sciences sociales